LE BOURBONNAIS

Le duché de Bourbon plus communément nommé Bourbonnais est une région historique et culturelle française. Cette ancienne province a pour chef-lieu Moulins et son territoire correspond approximativement au département de l'Allier, mais certaines portions se trouvent réparties dans des départements voisins, comme le Puy-de-Dôme et le Cher fr.wikipedia.org · Texte sous licence CC-BY-SA

Le Bourbonnais est une ancienne province du centre de la France, à la limite nord du massif central. Il fut créé et agrandi par l a famille des bourbons, devint un duché (1327) et la ville de moulins devint sa capitale . La prospérité des ducs de bourbons fut stoppée par la confiscation des domaines par François 1er et la réunion du duché aux territoires de la couronne (1527). plus tard, après la révolution française, le découpage administratif du pays traça le département de l'allier à peu de chose près dans ses limites. l'identité du bourbonnais subsiste toujours dans le cœur et l'esprit des habitants de la région, très républicains,comme repère culturel essentiel, lien affectif fort avec ce terroir, son histoire et son patrimoine. à la révolution, sa partie la plus considérable est devenue l'un des 101 départements Français actuels sous le nom de département de l 'allier. une part non négligeable du bourbonnais (environ1/3de sa surface) se trouve sous l'administration des départements du cher, de la Nièvre, de la creuse et de la Saône-et-Loire Cultures et pâturages alternent avec vignoble et montagne. La diversité de son relief est tel qu'une rapide présentation est nécessaire.

Un peu de géographie

Le bocage bourbonnais couvre la plus grande partie ouest (englobant la célèbre forêt de Tronçais) et centrale du département la sologne bourbonnaise pour la partie est nord-est la montagne bourbonnaise qui est le toit du bourbonnais qui culmine à 1292 m > la limagne bourbonnaise qui s'étend de Varennes à Gannat en est le grenier au nord,la limite entre l'ancien bourbonnais et le Berry est marquée parle changement de paysage entre Meillant et Dun-sur-Auron, la disparition des haies bocagères, a primauté de la culture sur la prairie.

Les limites sont moins précises avec le Nivernais ; on passe insensiblement d'une province à l'autre. A l'est, la Loire forme limite naturelle avec la bourgogne sur une longueur de 83kilomètres. La zone montagneuse au sud-est borne le côté du forez. au sud,la frontière avec l'Auvergne est ouverte, la limagne bourbonnaise n'étant qu'une prolongation de la limagne d'Auvergne.

Il en est de même à l'ouest pourle pays de Combrailles, qui s'étend sur une partie du bourbonnais,mais surtout sur la marche et l'Auvergne.

Plus à l'ouest encore,les limites avec la marche sont vagues. le département de l'allier a incorporé dans ses grandes lignes l'ancienne,province du bourbonnais. il a abandonné au département du cher le val Saint-Amandois qui groupait 72 paroisses.

Il a cédé aussi quelques enclaves nivernaises, auvergnates ou marchoises,profitant par compensation de certaines enclaves possédées en bourbonnais par les provinces voisines

Le bocage au nord-ouest
bocage au nord-ouest,caractérisé par ses haies bocagères ceignant les prairies dans les vallonnements et les champs sur les coteaux. .
Le val de cher
Le val de cher, correspondant à l'ancienne partie du bourbonnais incorporée dans le département du cher et présentant sur les vallées de la Marmande et de l'Auron un ensemble verdoyant de bonnes prairie d'embouche
La vallée du cher
La vallée du cher, de Saint-Amand à Montluçon, avec au nord-ouest(canton d'Huriel) le pays de la châtaigne, autrefois couvert de châtaigneraies et de brandes.
La Combrailles
La Combrailles, au sud-ouest, prolongation en bourbonnais des collines de Combrailles
La limagne
La limagne, enfonçant en coin depuis Ebreuil jusque vers Saint-Pourçain-sur-Sioule ses riches cultures. ses arbres fruitiers et ses noyers
La valléede l'allier
La valléede l'allier, avec ses fertiles terres d' alluvions ou charbonnages
La montagne bourbonnaise
La montagne bourbonnaise, au sud-st, étalant sur ses pentes des massifs forestiers parsemés de rochersLa Combrailles, au sud-ouest, prolongation en bourbonnais des collines de Combrailles
Lasologne bourbonnaise
la sologne bourbonnaise, à l'est, aux maigres terres, bordée par la vallée de la loire
<

Histoire d'Huriel

Huriel offre au visiteur un patrimoine d'un intérêt historique et architectural certain.
La commune possède sur son territoire deux monuments "remarquables" :
Une église du XI e et siècle, jadis siège d'un prieuré bénédictin Édifices religieux
Église Notre-Dame d'Huriel :Une des plus belle église romane du Bourbonnais aux influences auvergnates, berrichonnes et limousines.. Grilles du choeur classées XIIe XIIIe siècles. Tableau de l'école du Guerchin. Fresques du XIVe et du XVIIesiècles
Un donjon seigneurial qui date du XIIesiècle e siècle.

Plus connu sous le nom populaire de "la Toque", en raison de son ancienne toiture en forme de toque pointue, le donjon d'Huriel est un des rares donjons quadrangulaires français, au même titre que ceux de Montrichard, Beaugency et Loches. Vestige de l'ancien château des Seigneurs, entouré de fossés jusqu'au milieu du siècle dernier, il est entièrement construit en blocs de granit régional. Quatre campagnes de construction seront nécessaires pour parvenir à ce que sera le château d'Huriel au temps de sa splendeur ( XVe e -  XVI e siècle). Au XVesiècle, quatre tourelles sont ajoutées aux angles (deux subsistent aujourd'hui), reliées entre elles par des murs d'enceinte. Ayant essentiellement une vocation défensive, le château est laissé à l'abandon jusqu'en 1879 quand il est racheté parla commune. Il est classé depuis 1885 Huriel est une ancienne ville close qui fut, autrefois, un lieu militaire stratégique qu'utilisèrent les Bourbons.