Archignat

La commune de Archignat se situe à l'ouest du bourg d'Huriel. On y accède par la route départementale 916. Archignat tire l'origine de son nom du latin Arcanius ou dérivé des racines cin ou chigne, proche de la topographie du lieu et nombreuses dans la région. Le nom Archiniaco est présent en 1070, et celui d'Archignac au XVIIIème siècle. La commune résulte de la fusion en 1802 d'Archignat avec 58 feux et de Frontenat avec 22 feux qui eurent, paraît-il, une importance stratégique lors de la guerre de cent ans. Elle a compté jusqu'à 758 habitants, c'était en 1891 !

Chapelle St Pardoux

En baguenaudant dans le village de Frontenat, on peut voir au détour d'une route, une vieille église à clocher-mur. Il s'agit de la chapelle de Saint Pardoux. L'édifice comprend une nef romane à deux travées terminée par une abside à chevet plat. La façade est percée d'un porche plein cintre.

A l'intérieur, des dalles tombales sont ornées de divers motifs, notamment d'une croix en calvaire. Saint Pardoux naît à Sardent (Creuse) vers 657. Il meurt aveugle vers l'an 737 et est inhumé dans l'abbaye qu'il a fondée à Waract (Guéret) et dont il était l'abbé. La chapelle est classée aux monuments historiques en 1970.

Fontaine St Pierre

A quelques pas de la chapelle St Pardoux jaillit une petite source, la fontaine Sainte Anne. Elle était considérée autrefois comme la source sacrée des druides, d'où le nom de frontenat "font-anna", une font de l'eau (lat. anna, ouna = eau). La fontaine est aujourd'hui dédié à Saint Pierre. Fontaine qui guérit les coliques. En effet, une légende dit qu'un seigneur pris de violentes coliques, aurait été guéri après avoir bu cette eau en priant St Pierre ...


La croix des Ages

croix des ages

La croix des Ages située sur la route menant à Chambérat offre la particularité d'avoir deux faces sculptées. La statuette située du côté de la route représente une piétà. Les rénovations effectuées après deux endommagements ont conduit à un raccourcissement de la colonne d'environ un mètre. Cette croix a probablement été érigée par la famille Des Ages qui a donné son nom au lieu-dit. La seigneurie des Ages est attestée dès 1100. La croix est classée aux monuments historiques en 1969

.

Pierres Giraud

Des éléments magdaléniens ont été découverts dans le massif de Jarges. Un sondage effectué en 1966, à proximité du point culminant, a montré une occupation néolithique avec microlithes et outillages à répartition diffuse. Une hache polie a été trouvée à Grandvaux. Le massif des Pierres-Girauds (572 m au Signal de l'Age) est également dénommé massif de Jarges ou du signal de Jarge.

Amas rocheux naturels Au point culminant, se dressent les Pierres-Girauds ou Girods. On prétend d'ailleurs que de ce sommet, on peut voir apercevoir en hiver, la cathédrale de Bourges et les cimes des monts Dômes et Dores. Il y a également des rochers ou mégalithes abondants en ce lieu. Beaucoup y ont vu des monuments celtiques, tombeaux et sanctuaires édifiés par une peuplade appelée "Jargeuse" et dont la capitale aurait été Jarges.

La page n'a pas été chargée dans son contexte initial,une copie du texte adapté au exigence de HTML 5 qui permet la vision sur mobile et de conserver ces précieux documents

© Cré@LuMa 2003-2007